=.Cet article évoque un témoignage concernant la « libération portabolique » que j’ai vécue.

 

Vous y trouverez :

1. Les effets néfastes liés au téléphone portable, du moins ceux dont j’ai conscience.
2. Des effets bénéfiques (plein !) à l’arrêt de l’utilisation de cet objet.
3. Des astuces de sevrage.

 

Témoignage :

Avant toute chose il est bon de savoir que mon souhait de vivre sans portable date du mois de juin 2014. Ce fut tout un processus pour arriver à m’en libérer, alors que je n’ai jamais vraiment été addict au portable. Par contre je connais bien le phénomène de l’addiction, je l’évoquerai plus bas. J’ai eu peu de smartphones, et pas des plus récents (iPhone 3GS, Galaxy S2, Lumia) j’avais plus souvent ce qu’on appelle des « briques ». Je trouvais ça plus pratique et puis j’avais déjà cette envie de m’éloigner du portable. Prendre un smartphone me semblait donc incohérent.

Puis j’ai pris conscience du danger sanitaire que représente cet objet, au même titre que divers appareils utilisant des micro-ondes. J’en profite pour remercier Thierry Casasnovas*, qui fut le premier à me permettre de prendre conscience de l’étendue du danger. Je vous recommande également le reportage “Téléphonie mobile : Le danger dissimulé” **.

Durant ces 4 ans, j’ai également pris conscience du problème de vie privée qu’engendre la possession d’un téléphone portable, notamment à cause de la localisation permanente, de l’accès à distance à la caméra et au micro. Ceci n’est pas mon domaine, je vous renvoie vers l’ouvrage « Libre et Humain à l’ère d’internet »*** d’Amélie Delalain et Héloïse Pierre**.

Ça commençait à faire beaucoup… mais c’est pas fini ! La fabrication de ces objets demande certains matériaux, comme des minerais, dont l’extraction et le traitement cause divers problèmes, notamment sur le plan écologique mais aussi social, avec le travail d’enfants en Chine qui fabriquent les écrans dans des conditions inhumaines.***

Ah, et je vous avais promis de parler d’addiction, puisque je connais bien ce domaine.

Voici quelques signes d’addiction :

• L’isolement : L’Être, même en présence de ses semblables, se coupe d’eux pour se réfugier dans sa drogue. (Voyez ces couples et ces familles au restaurant, ces bandes de copains dans les arrêts de bus… etc.)

• La dépendance : « Mais j’en ai besoiiiiiin! » (Faux, un coup de marteau sur le joujou et t’es toujours en vie !)

• Agressivité : Je pense à une utilisatrice, si je lui pique son portable, c’est la crise !

• Fuite de la Vie : Chaque fois que l’utilisateur « s’ennuie » hop ! Le joujou ! Pas le temps d’avoir une idée ou quoi que ce soit.

• « En plus c’est mauvais pour lui … »

« Non non, je ne parle pas des symptômes de l’addiction à la cocaïne ! Mais bien de celle due au téléphone portable ! »

Finalement, j’ai appris que tout cela est bien connu, tant dans les sphères politiques qu’industrielles qui interdisent à leurs enfants d’utiliser les produits qu’ils fabriquent !

Ce fut un long cheminement, étape par étape. D’abord éteindre le portable la nuit, ne pas le garder dans ses poches, ne pas l’emporter partout, l’allumer seulement quelques heures par jour, réduire le nombre d’heures… puis Ciao !

Cette transition douce m’a permis d’acquérir un téléphone fixe (filaire !), un lecteur mp3, de recommencer à m’organiser à l’avance pour mes trajets… etc, tout ce pour quoi j’utilisais mon téléphone portable. Il me semble pertinent d’être prêt lorsque l’on coupe la ligne. Comme ça on ne revient pas en arrière. Quand c’est fait, c’est fait. Bien sur, ne pas attendre le moment « parfait » car ce sera toujours « plus tard » !

J’ai officiellement résilié mon abonnement le 28 décembre 2018. 1 ans plus tard, je suis toujours vivant !

Vivre-sans-portable-cest-possible-1-1

En fait, je me suis rendu compte que des tas de croyances me bloquaient mais qu’elles étaient fausses.

Je vais être isolé, seul : Faux. Ma vie sociale n’a jamais été aussi riche !

Je ne pourrai plus covoiturer, les gens ne seront pas d’accord : Faux ! Les gens ont confiance que je serai là.

Les agences d’intérim ne m’accepteront pas : Faux ! Aucune justification ne m’a été demandée quand j’ai donné un numéro de fixe.

Si je suis perdu, je demande mon chemin ! Etc, en fait, les gens vivaient avant ! Le téléphone portable n’a pas changé grand-chose, et vivre sans ne m’a aucunement bridé.

Mais fondamentalement, tout a changé !

Je fais preuve de plus d’organisation, de prévoyance. Oui, cela demande des efforts de pensée, mais bon, c’est comme un muscle ! Si on ne pense plus, à force, on ne saura plus penser ! (C’est peut-être le but en fait ?!) Imaginez la génération qui arrive, elle ne saura plus écrire (merci le correcteur), plus se repérer (merci le GPS), plus communiquer (merci les textos !), plus penser (merci internet !). Je ne pense pas qu’il faille tout abandonner mais être hyper conscient lorsque l’on utilise ces technologie qui ne nous facilitent pas la vie, mais vivent à notre place !

Heu je me suis perdu, je reprends : Tout a changé !

Pourquoi c’est génial de vivre sans téléphone portable ?

• On gagne un temps précieux !
Il paraît qu’une application existe pour quantifier le temps que l’on passe sur son smartphone…  Je vous invite à prendre conscience du temps que vous gagneriez en mettant cet objet à sa place : 
La poubelle !

• On a de vraies conversations.
Puisqu’on a moins de nouvelles d’autrui, lorsque l’on voit des gens, on a des tas de choses à se dire ! Et on se retrouve pas avec une conversation sur « le temps qu’il fait », ce qui donne envie de réitérer l’expérience « avoir une conversation réelle ».

• On a davantage envie de voir les gens.
Ayant moins de contacts avec nos proches, on a davantage envie de les voir… Ou pas !

• Une facture en moins !
C’est toujours ça de pris hein !

• Santé
Un micro-onde en moins dans la poche ou près du cerveau ça ne peut qu’aller mieux 😉

• Vie privée
C’est agréable de savoir qu’aucune personne ne peut pirater notre smartphone pour accéder à notre micro ou notre caméra.

• Environnement
La Nature vous remerciera de faire un peu moins de trous dedans pour aller chercher des minerais. Elle sera également ravie de la baisse d’utilisation des produits chimiques servant dans la confection de ces appareils.

• Les enfants qui creusent dans les mines seront ravis également !

• Se sentir au clair avec ses valeurs et sa morale c’est chouette aussi !

• On se sent moins préoccupé, moins sollicité. Avec toutes ces notifications, il est facile d’être sur le qui-vive pour… rien.

• Place à l’ennui et la créativité qui peut en émerger !

• Place aux rencontres imprévues, aux inconnus, à la nouveauté !

• On voit que les humains sont serviables. Si on est perdu, on trouve quelqu’un pour nous indiquer le chemin. Même les parisiens jouent le jeu ! (Je n’ai rien contre eux, ils ont simplement la réputation de ne pas être accessibles.)

• Utiliser son cerveau plutôt qu’une machine permet de le muscler. Si on ne le muscle pas il va devenir tout riquiqui.
Et ta descendance, tu penses à ce que tu lui lègues ?!

• Se sentir libre !

• Retour à la réalité, fini la fuite dans le virtuel. La vie est belle !

• On est plus censé « être joignable », donc les gens s’inquiètent moins, je m’inquiète moins, tout va bien.

• Je me sens digne, j’affirme mes valeurs et points de vue jusque dans mes actes.

• Je passe moins de temps au téléphone, plus de temps « en direct » avec des gens. En fait, j’ai plus de relations qu’avant ! En tout cas, j’en ai. Je ne suis pas sûr que s’en étaient vraiment avant.

Et un point très important : Je ne manipule plus les gens avec des textos. Mais si, vous savez : «  Tiens je m’ennuie, je vais écrire à untel (mon bouche-trou en fait.) ». C’est moche hein. Mais c’est vrai ! Et beaucoup de monde fait cela ! J’appelle ça du vampirisme. « Je me sens vide, remplis-moi ! Dis-moi que tu m’aimes, prends du temps pour que le mien passe plus vite ». Beurk, ça me dégoûte de l’écrire ! Bon, en même temps souvent l’interlocuteur fait pareil, alors qui vampirise qui… bonne question.

D’ailleurs, un des effets secondaires lorsque l’on cesse d’utiliser un portable est un tri considérable sur le plan relationnel. Enfin, cela vire les faux-amis, car seuls ceux qui veulent vraiment vous joindre feront l’effort de vous appeler (youhou quel effort !) ou de vous envoyer un mail.

Un autre effet secondaire est que je ressens davantage les ondes. Je peux donc m’en protéger plus facilement. Avant, vivant en plein dedans, je ne percevais rien. Comme quelqu’un qui vit toujours au soleil : c’est sa norme. Si quelqu’un vient chez lui (quelqu’un qui habite sous la pluie) il remarquera davantage la présence du Soleil puisque c’est inhabituel pour lui.

Vous connaissiez l’histoire de la grenouille ? Vous savez, celle qu’on met à cuire tellement doucement et progressivement qu’elle ne s’en rend pas compte ? Eh bien nous sommes des grenouilles, nos maisons et nos villes sont des micro-ondes et on est en train de cuire.

Qui veut sortir de l’eau ?!

Si vous voulez vous débarrasser d’un smartphone, il va falloir vous libérer de chaque attache qu’il y a entre vous et lui, chaque fonction qu’il remplit dans votre vie.
Le fait d’être en contact avec le monde, le fait de vous repérer sur une carte, de vous réveiller le matin, d’accéder à internet…
Listez tout ce pourquoi vous avez tant besoin de votre smartphone, ensuite prenez les points un par un et trouvez des solutions :
GPS → Carte, prévoir son itinéraire.
Contact → Face à face, téléphone fixe, mails…
Réveil → réveil.
….
Ensuite, commencez à vous détacher du portable en appliquant les solutions alternatives précédemment trouvées et en cessant d’utiliser progressivement votre smartphone.
Faites des pauses d’utilisation de plus en plus longues…

 

Et… faites le grand saut !

L’auteur de cet article sera ravi de vous soutenir dans cette démarche ! N’hésitez pas à le contacter par mail : barbafip@protonmail.com

C’était Pierre Barbafieri, pour vous servir !

Sources et références : 
* : Devenez “electroconscients” , dépollution électromagnétique des maisons – www.regenere.org

** : Téléphone mobile : Le danger dissimulé

*** : Esprit Créateur  Etikya

**** : Cash Investigation : “Les secrets inavouables de nos téléphones portables”

 

Témoignage publié avec l’accord du site des abeilles jeunesse

Postez un commentaire :

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. trinquez sans votre portable ! - 24H News - […] d’utiliser un téléphone portable. Il en liste les bienfaits qu’il a ressenti dans un long témoignage sur son blog…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code