“Un matin vers 4h, j’ai ressenti une douleur d’une intensité insupportable. J’ai été transporté à l’hôpital en urgence où j’ai subi tous les examens possibles,

De retour à la maison, j’ai débranché le Wifi, les GSM, tous les appareils susceptibles d’émettre des ondes. Et là… surprise… après seulement 72 heures dans une habitation exempte d’ondes, j’ai récupéré une grosse partie de mes fonctions.”

 

Durant plus de 25 ans j’ai travaillé dans les hautes technologies en Belgique mais aussi en France, aux États-Unis ( New-York, Las Vegas) et au Canada. Je faisais des images de synthèse pour des grands spectacles… et entre mes grands contrats, j’étais chargé de cours en effets spéciaux dans une Haute école en Belgique.

 

Jusqu’au jour où…

 

J’étais dans ma classe avec mes élèves et expliquais un point du programme que j’utilisais depuis des années lorsque, devant mon écran d’ordinateur, il m’est devenu impossible de comprendre la fonction « sauvegarder »… mon cerveau était comme à l’arrêt… j’étais face à mon auditoire et je ne comprenais plus la matière que je devais enseigner !!!

Cette situation était effrayante !!!

D’autres problèmes se sont rapidement manifestés comme des troubles de mémoire, des difficultés d’allocutions, un temps anormalement long pour comprendre ce que les gens me disaient… voir une incompréhension… s’ajoutant à cela des problèmes d’incontinence… Mon cerveau ne faisait plus « enter »… mon corps ne suivait plus…

 

Un matin vers 4h, j’ai ressenti une douleur d’une intensité insupportable. J’ai été transporté à l’hôpital en urgence où j’ai subi tous les examens possibles : prise de sang, scanner, ponction lombaire, examen urologique… Je venais de faire une mini thrombose…

 

De retour à la maison, j’ai débranché le Wifi, les GSM, tous les appareils susceptibles d’émettre des ondes. Et là… surprise… après seulement 72 heures dans une habitation exempte d’ondes, j’ai récupéré une grosse partie de mes fonctions. Au jour d’aujourd’hui, et 10 ans après cet épisode, j’ai encore des séquelles au niveau de ma mémoire… mais ce n’est rien en comparaison de cette affreuse expérience…

 

Du jour au lendemain, je ne pouvais plus exercer mon métier, ni professer. Fini pour moi les contrats à l’étranger, exit les belles images à projeter sur des écrans géants… Il faut comprendre que dans mon métier nous sommes entourés de centaines d’ordinateurs tous raccordés au Wifi… Un simple exemple : donner cours dans une classe où 35 à 40 ordinateurs sont ouverts, et dans un rayon de 50 mètres plus de 120 machines qui envoient et reçoivent des ondes, et ce sur trois étages… sans parler des antennes mises en place pour augmenter le signal afin que toute l’école ait accès au serveur ou encore aux 35 smartphones branchés en permanence dans la poche des étudiantset votre corps doit subir toutes ces agressions ! Cette configuration n’est pas en marge… vous pouvez retrouver les mêmes conditions de travail dans toutes les grandes entreprises, les universités, restaurants, bars,… ou simplement lors de votre passage en ville… énormément d’endroits de passage où, sans même s’en rendre compte, nous sommes baignés dans un smog électromagnétique dangereux pour la santé.

 

Pour moi, cette catastrophe a servi de déclencheur : j’ai commencé à faire des recherches sur les ondes et ai suivi des formations en géobiologie.

 

Lorsque vous recherchez des éléments sur la dangerosité des ondes, vous tombez sur des témoignages d’experts en armement qui démontrent que les GSM et le Wifi sont très dangereux et utilisés pour le contrôle des masses. D’ailleurs, les russes interdisent l’utilisation du GSM aux moins de 18 ans : trop dangereux pour le cerveau et le corps en développement.

 

Les effets de toutes ces ondes sur la population sont visibles et facilement identifiables pour les « privilégiés » qui n’ont pas de smartphone ou les non connectés 24h sur 24 :

  • Confusion d’idées des personnes, manque de cohérence des propos

  • Micro pertes de mémoire

  • Difficulté de concentration

  • Temps de réaction très lent (particulièrement visible en circulation automobile)

  • Problèmes d’orientation

  • Fatigue persistante

  • Manque d’action et d’énergie

  • Difficulté d’élocution

Je suis conscient que la liste est longue, mais faites attention et observez votre entourage accros aux hautes technologies… vous allez vite comprendre ce dont je vous parle.

 

Ma famille et moi avons pris le parti de refuser le plus possible l’électronique à tout va dans nos vies… et le constat est sans appel : nous vivons de manière plus consciente et non plus dans un brouillard perpétuel de confusion et de dépression… Notre cerveau est plus rapide… Moins d’irritabilité, de changements d’humeur… Une vie plus sereine et plus agréable…

 

Cordialement.

Vincent Claes